Tongariro Alpine Crossing

Lacs Emeraude - Tongariro Alpine Crossing

Le grand jour est arrivé, la Tongariro Alpine Crossing nous attend.

Considérée par beaucoup comme l’une des plus belles randonnées au monde, nous étions fermement décidés à laisser notre empreinte sur les chemins du Tongariro. Après une courte nuit, nous voici donc prêts à affronter les 19,4 km qui nous séparent de la ligne d’arrivée.

Dès nos premiers pas, nous nous sommes laissés séduire par l’atmosphère désertique et volcanique de la randonnée. Julien avait l’impression de plonger au cœur du Seigneur des Anneaux. Le chemin était plutôt facile, nous avions une bonne foulée jusqu’à… Soda Springs  ou comme je l’ai renommé par la suite, les Escaliers de l’Enfer.

Une succession interminable de marches conduisent au sommet et j’ai failli ne pas sortir vivante de cette épreuve. Oui j’aime les randonnées. J’aime marcher. Cependant tout au long de cette montée sans fin, je commençais à me dire que je préférais largement les balades plus tranquilles en forêt voire même retrouver mon terrain de chasse favori, la ville.

Tongariro Alpine Crossing
Tongariro Alpine Crossing

L’étape suivante, le Mont Ngauruhoe ou la Montagne du Destin dans le Seigneur des Anneaux. La montée se fait sur un chemin de gravier si raide qu’en faisant un pas, on recule de trois pas en arrière. Mais la vue au sommet est imprenable : on aperçoit la suite de la randonnée dont les fameux les lacs Émeraude.

Vue du sommet du Mont Ngaruohe
Vue du sommet du Mont Ngaruohe

On ne cesse de voir des photos des lacs Émeraude sur internet. Les voilà enfin devant nous. La couleur de l’eau est tout simplement incroyable. Nous retrouvons même une légère odeur d’œuf pourri, souvenir de notre passage sur le site géothermique de Rotorua.

Les lacs Emeraude - Tongariro Alpine Crossing
Les lacs Emeraude – Tongariro Alpine Crossing

La fin de la track nous offre une splendide vue sur le lac Taupo entouré de montagnes volcaniques d’où s’échappe de la fumée. Nous empruntons une nouvelle succession de virage en lacets avant de nous enfoncer dans la forêt pour dévaler des dizaines et des dizaines d’escaliers. A la fin de la journée, nous cherchions le pire entre monter ou descendre d’innombrables marches.

Quelques jours plus tard, nous avons retenté l’expérience avec l’ascension de Mont Taranaki près de New Plymouth. Une pente (heureusement dénuée de marches) incroyablement raide nous a menée jusqu’à mi-chemin du sommet. Rochers, escaliers, cailloux et terre nous ont accompagné le reste du trajet jusqu’à une pente très similaire à celle du Mont Ngauruhoe. Bref, une nouvelle partie de plaisir pour une randonneuse amateur 😉

Le Mont Taranaki la tête dans les nuages
Le Mont Taranaki la tête dans les nuages

Découvrez les photos de ces randonnées mythiques sur notre page Facebook juetdine. Et pour suivre notre road trip au jour le jour, rendez-vous sur notre compte Instagram @juetdine.

A bientôt,

Ju et Dine

Ne soyez pas timide, laissez-nous un petit mot ;)